top of page
Rechercher
  • Vanessa Bonnamy

Une relation toxique qu’est-ce que c’est ?

La première chose à savoir c’est que nous avons tous des comportements toxiques pour autrui. Notre personnalité et nos traits de caractère vont paraitre vertueux pour certains tandis qu’ils seront vus comme des tares par d’autres. On peut épuiser notre partenaire en voulant toujours tout contrôler. Est-ce une relation toxique ? est-ce toxique pour lui ? Nous pouvons avoir tendance à être plus pessimiste que positif. Est-ce toxique ?

Toutes les situations relationnelles peuvent engendrer de la toxicité. Toute personne peut être toxique pour une autre.

Il faut donc faire attention à ne pas employer ce terme pour tout et rien. Car finalement certaines relations sont toxiques mais pas de manière éternelle.


Un couple peut traverser une période de toxicité sans pour autant s’enferrer dedans.

Par exemple un enfant vient de naitre. La maman s’occupe plus de son bébé que de son compagnon qu’elle délaisse. Il développe une forme de jalousie envers l’enfant. Ce trait de caractère rendra la relation toxique pendant quelques temps. Du moins le temps que tout le monde trouve sa place au sein de ce nouveau foyer.


Il faut donc faire la part des choses quand on parle de relation toxique. Une période peut être toxique mais elle peut très bien n’être qu’une parenthèse. On parle donc de relation réellement toxique quand lorsque la situation dure et qu’aucun changement de comportement ne peut se faire.


Lorsque vous avez en face de vous une personne qui refuse de se remettre en question et que ses comportements deviennent toxiques, alors vous pouvez éventuellement parler de relation toxique. Typiquement la relation avec le pervers narcissique est forcément toxique parce qu’elle ne pourra jamais changer ni évoluer du fait du narcissisme du pervers qui bloque la notion de remise en question. De là vous êtes dans une relation réellement toxique et surtout rien ne pourra changer.


On peut donc conclure qu’une relation n’est réellement toxique que lorsque la capacité au changement de notre interlocuteur est impossible du fait même de sa nature. Et non pas de la période qu’il traverse. Le pervers narcissique est naturellement toxique tandis qu’une personne jalouse ou contrôlante peut l’être de manière épisodique. C’est l’incapacité au changement ou à la prise de conscience qui rend la relation définitivement toxique.



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page