top of page
Rechercher
  • Vanessa Bonnamy

Confiance en soi et estime de soi


Souvent les personnes font une démarche en thérapie pour avoir davantage confiance en elles. La première chose que je leur explique c'est qu’elles doivent faire la distinction entre confiance en soi et estime de soi. Ces deux notions sont intimement liées mais souvent l’une contrôle l’autre.


La confiance en soi c’est la confiance que nous avons en nos capacités à faire des choses. Apprendre une nouvelle discipline, tenter une expérience nouvelle, oser un saut en parachute... Certes nous avons peur d’échouer mais nous avons suffisamment confiance en nous pour tenter l’aventure.


L’estime de soi, c’est la capacité à être. C’est la valeur que nous nous portons. Nous estimons être une personne importante ou de valeur. Pas plus importante que les autres, mais certainement pas moins importante que les autres non plus. Souvent les personnes souffrent de ne pas avoir assez d’estime pour elles-mêmes, et pensent que si elles étaient plus belles ou plus performantes elles s’aimeraient davantage.


Il faut savoir que la confiance en soi et l’estime de soi sont des capacités que nous possédons dès notre naissance. Chaque bébé aura suffisamment confiance en lui pour tenter de manger seul ou marcher (quitte à tomber il apprendra à se relever). De même un bébé peut se regarder dans un miroir et ne pas se juger du moins pas négativement. Quand le bébé prend conscience que le miroir renvoi sa propre image en général il apprécie plutôt cette image.


On peut donc comprendre que dès le plus jeune âge, le stock de confiance et d’estime de soi est suffisant pour avancer dans la vie. Mais l’entourage familial ou l’école viennent parfois dégrader cette image ou cette confiance. Des professeurs qui vous répèteront que vous êtes un bon à rien renforcera l’idée que vous n’avez pas les capacités d’aller plus loin. Les remarques de nos parents sur notre physique ou notre intelligence, ou bien encore les moqueries de nos camarades, sont aussi des moyens de dégrader la bonne image de soi. Le manque de valorisation des parents sera aussi interpréter comme le fait que l’enfant n’a pas assez de valeur à leurs yeux.


L’enfant en grandissant va donc voir son estime et sa confiance se dégrader au fil de ses échecs mais aussi des comparaisons négatives ou de l’indifférence que les autres lui portent.


Une fois adulte, il devient peu confiant et parfois même, ne s’aime pas du tout. Tout ce qui aura été dégradé dans l’enfance va donc devoir être réparé à l’âge adulte.

De ce fait ces adultes vont chercher à se valoriser auprès des autres par une image extérieure, ou passer des examens pour prouver qu’ils ont les compétences ou bien encore obtenir un job valorisant.

Toutes ces méthodes font du bien mais étrangement elles ne suffisent jamais à nous prouver que nous pouvons nous aimer ou nous faire confiance de manière plus ancrée. Alors pourquoi cette résistance à l’évidence qui est pourtant là sous nos yeux lorsque nous sommes aimés ou que nous faisons un travail plutôt valorisant ?


Parce que la croyance sur soi est ancienne et émotionnellement reliée à des personnes que nous aimons énormément. Plus que nous même souvent. Leurs attitudes ou phrases sont gravées dans notre esprit et tout ce qu’on met en place pour y remédier n’y suffit pas.

Einstein disait qu’il est plus facile de détruire un atome qu’une croyance et il avait totalement raison.


Il faudra donc dans un premier temps s’interroger sur la pertinence du jugement des autres à notre égard et la légitimité qu’ils auraient eu à nous juger. C’est à nous de remettre en question leur jugement, de les contester. C’est à nous de ne pas laisser leur jugement prendre le dessus. Il faut s’opposer !


Par la suite, une fois que nous aurons posé notre désaccord sur leur jugement négatif à notre égard, nous allons enfin pouvoir faire un point sur notre parcours et observer nos réussites et nos échecs de manière objective. Nous allons pouvoir juger si nous avons des compétences ou pas ? Si nous sommes capables de les acquérir ou pas ? Si nous avons de la valeur ou pas ?

Toutes ces questions c'est à nous de nous les poser ! Poser ces même questions aux autres revient à remettre dans leur main notre estime et nos capacités. Si vous interrogez 10 personnes sur ce que vous valez, les 10 diront des choses différentes. Car chacun son système de valeur. A partir de là, leur demander votre valeur n'a pas de sens, car c'est selon votre système de valeur à vous, que vous pourrez vous évaluer.


Alors comment faire ? et bien pour la confiance en soi, rien de tel que d'oser des choses qu'on n'aurait jamais fait auparavant. Se donner des défis même minimes, c'est nous prouver à nous même que nous sommes capables de nous dépasser. Pour avoir confiance en soi rien de tel que l'action !

Pour l'estime de soi, il s'agit cette fois de se poser sur soi et d'établir notre propre système de valeur. Une fois que ce système est posé, vous pourrez alors juger si vous avez assez de valeurs, ou pas. Dans ce dernier cas, à vous de travailler sur vous pour acquérir ces nouvelles valeurs qui vous aideront à vous aimer davantage.


29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Komentar


bottom of page